Par Moto-News 10 mai 2020

Essai exclusif Voge 500 DS : Certainement pas galère

Aperçues sur divers salons européens, les motos Voge débarquent ce printemps en Belgique. Nous venons de tester la 500 DS, un mid-size de style adventure qui pourrait devenir la moto préférée des détenteurs du permis A2.

La marque Voge ne vous dit sans doute rien. Par contre si je vous parle de Loncin, les plus attentifs d'entre vous se rappelleront que cette marque a déjà été mentionnée à diverses occasions. En référence notamment à BMW pour qui Loncin fabrique ses twin verticaux (F750, F850 et les deux nouvelles 900) sans oublier les scooters C400X et C400GT. Une belle carte de visite pour le constructeur chinois qui profite ainsi du savoir-faire du constructeur bavarois. Loncin a également signé l'année dernière un accord de collaboration avec l'italien MV Agusta pour la fabrication de machines de moyenne cylindrée qui manquent cruellement au constructeur transalpin. Bref vous aurez compris que Loncin est un acteur important du secteur mais aussi un géant de l'industrie chinoise qui peut produire annuellement 2.500.000 motos, 3.000.000 moteurs et 150.000 véhicules tout-terrain. Déjà présent sous divers labels à travers le monde, Loncin s'attaque au marché européen avec sa marque premium Voge. Pour le moment la gamme Voge se limite chez nous à des machines de 300 et 500cc.

Il faudra dorrénavent compter aussi avec Voge.

Respire la qualité

En Belgique, Voge sera distribué par BW Import qui s'occupe déjà des marques Orcal, FB Mondial, SWM et plus récemment CF Moto, une autre marque chinoise. Nous vous invitons d'ailleurs à relire l'essai de la CF Moto 650 MT que nous avons testée récemment. Mais revenons à Voge et à cette 500DS que nous avons eu le loisir de découvrir durant quelques jours. De prime abord, cette machine en provenance de l'Empire du Milieu respire la qualité. On perçoit immédiatement la volonté de montée en gamme pour Loncin.

En Belgique Voge sera distribué par BW Import qui s'occupe déjà des marques Orcal, FB Mondial, SWM et plus récemment CF Moto.



Histoire de redorer un peu le blason de l'industrie chinoise r√©guli√®rement ¬Ė et √† juste titre - mis √† mal pour la mauvaise qualit√© de sa production. Les fausses notes sont difficiles √† trouver et pour ma part je ferai juste une premi√®re remarque concernant l'habillage du r√©servoir qui ne recouvre pas compl√®tement celui-ci au niveau de la colonne de direction. On y per√ßoit l'avant du r√©servoir en t√īle noir de 17 litres. Deuxi√®me et derni√®re remarque, et l√† je chipote un peu, pour la commande des clignoteurs qui fait un peu cheap face au reste des commodos.

La finition semble à la hauteur des prétentions du constructeur chinois.

Inspiration japonaise

C'est étrange mais ceux-ci me font penser aux commandes qui équipaient les Honda des années nonante, la ressemblance est frappante. Pour le reste, cette Voge 500DS est assez attrayante avec sa ligne moderne, ses feux 100% LEDs, son écran numérique et sa bulle réglable. La selle en deux parties est joliment surpiquée et l'arrière se prolonge par un petit porte-paquet incluant des poignées de maintien pour le passager. A cela vient encore s'ajouter une prise USB bien placée (en dessous du tableau de bord) et des leviers de frein et d'embrayage réglables. La moto dans son ensemble sera sans doute très valorisante pour les détenteurs du permis A2. La Voge 500DS fait "grosse moto" bien que ses mensurations soient proches de celles de la Honda CB500X. J'en viens à parler de cette dernière qui sera la concurrente directe de la 500DS. En les comparant sur photo, je suis vraiment intrigué par leur ressemblance surtout au niveau du moteur et de l'échappement. Après quelques recherches sur le net, je n'ai finalement trouvé aucune information relative à une éventuelle collaboration entre les deux constructeurs, mystère !

Selle en deux parties joliment surpiquée et porte-paquet incluant des poignées de maintien pour le passager.

Histoire de chiffres

L'analyse des fiches techniques est également interpellant avec des cotes identiques pour l'alésage et la course (67 x 66.8 mm) et des valeurs de puissance et de couple proche : 46,2 ch et 42 Nm pour la Voge contre 47,5 ch et 43 Nm pour la Honda. Les comparaisons s'arrêtent là car pour le reste, la Honda affirme une vocation plus trail avec sa roue avant de 19 pouces (contre 17 pour la Voge) et un budget plus élevé avec 6.799 euros, la 500DS étant affichée à 5.899 euros.

Cette Voge 500DS est très accueillante et abordable pour les petits gabarits avec une hauteur de selle de 815 mm.



Il sera néanmoins vraiment intéressant dans un futur proche de faire un essai comparatif entre les deux machines. Quoi qu'il en soit, cette Voge 500DS est très accueillante et abordable pour les petits gabarits avec une hauteur de selle de 815 mm. Le triangle formé par le grand guidon, les repose-pieds et la selle est parfait pour ma morphologie (1,70 mètre). Le poste de pilotage est une véritable invitation au voyage, la bulle réglable (sur 5 cm avec outils) m'indique le cap et je commence cet essai par une petite mise en jambe off-road. Autant jauger directement les capacités aventureuses de cette Voge.

Bicylindre de 471cc dévellopant 46,2 ch et 42 Nm.

Hors piste

L'√©quilibre g√©n√©ral est excellent et la DS fait preuve de bonnes aptitudes sur un terrain sec principalement compos√© de terre et de caillasse. Les rapports de bo√ģte courts ¬Ė au verrouillage pr√©cis - et la d√©multiplication finale sont parfaitement adapt√©s pour ce type de parcours. Bien aid√© par un moteur relativement souple comme les commandes d'embrayage et de bo√ģte de vitesse. L'√©chappement √©met un petit claquement sympathique et les suspensions aux d√©battements corrects de respectivement 156 mm √† l'avant et 62 mm √† l'arri√®re font du bon boulot. Seul deux petits b√©mols sont √† relever pour ce type d'utilisation. Le placement du s√©lecteur est limite si vous rouler avec des bottes TT et les pneumatiques ne sont vraiment pas adapt√© pour le off-road. Pourquoi √©quiper cette moto adventure avec des Pirelli Angel GT ? Au demeurant excellents pour la route, ces enveloppes sont plut√īt destin√©es √† des motos de type sport touring. En gardant par exemple le m√™me manufacturier, les Scorpion Trail II conviendraient beaucoup mieux.

L'usage en off-road serait encore mieux avec des pneumatiques adéquats.

Sur la route

C'est au tour maintenant de l'exercice routier et j'en profite pour remonter la bulle à coup de clé hexagonale. Le tableau de bord est complet mais pourrait bénéficier d'un traitement antireflet. Le sixième rapport est rapidement atteint avec les rapports courts et je navigue gentiment à 90 km/h sur 4.800 tr/min. La protection de la bulle est bonne et la moto est vraiment facile à piloter. Elle conviendrait parfaitement pour l'écolage. Le freinage Nissin est sans reproche et il faut juste assimiler le fait que la fourche KYB plonge toujours un peu avant que le grip de la roue avant soit perceptible. Le moteur bicylindre à 8 soupapes alimenté par une injection Bosch reste souple au-dessus de 2.000 tr/min et toujours volontaire pour ses montées en régime. Sur autoroute à 120 km/h, ça mouline un peu au-delà de 6.000 tr/min. Mais le twin accepte de grimper sans modération accompagné de petites vibrations jusqu'au rupteur situé à 9.000 tr/min (en Allemagne la vitesse maximum se figerait à 160 km/h). Durant cet essai, la consommation moyenne affichée sur l'écran numérique à oscillé entre 4,1 et 4,6 litres.

Une moto qui conviendrait parfaitement pour l'écolage.

Au final

Ce premier contact avec la marque Voge est loin d'être une galère (désolé pour ce mauvais jeu de mots). Cette 500DS est plaisante et possède toutes les qualités dont un rapport prix/prestations imbattable, qui devrait aider la nouvelle marque chinoise à s'implanter rapidement chez nous.

Texte : Pascal Mouton


Les + : Finition, équipements, look, rapport prix/prestations.
Les - : Pneumatiques en off-road, sélecteur.


Vous voulez en savoir plus au sujet de la Voge 500 DS ?



Données techniques et prix

Moteur
Type : bicylindre 4T à refroidissement liquide, 8 soupapes, DOHC
Cylindrée : 471 cc
Puissance maximum : 46.2 CV (34.5kw) à 8.500 tr/m
Couple maximum : 42 Nm à 7.000 tr/m
Bo√ģte de vitesse : 6 rapports
Transmission finale : par cha√ģne

Partie-cycle
Cadre : tubulaire en acier HD
Suspension avant : fourche inversée KYB de 41mm, déb. 156 mm
Suspension arrière : monoamortisseur KYB, déb. 62 mm
Frein avant : deux disques de 298 mm, étriers Nissin 2 pistons + ABS
Frein arrière : un disque de 245 mm, étrier Nissin 1 piston + ABS

Dimensions
Empattement : 1.460 mm
Hauteur de siège : 815 mm
Poids à vide : 188 kilos
Réservoir : 17 litres

Prix
5.899 euros

Gallerie de photos

Réagir

Inscrivez-vous afin de laisser vos commentaires.


Community

Moto-News TV» Archives